Crédits

Retour aux productions
  • Scénario et réalisationGuy Boutin
  • RechercheMarie-Christine Legault
  • ImagesFrançois Vincelette
  • Images additionnelles Geoffroy Beauchemin, Éric Dinel, André Poitras
  • Conception et montage sonoreChristian Rivest, Antoine Morin
  • Prise de sonMélanie Gauthier, Cyril Bourseaux, Marco Fania, Réjean Gagnon
  • MontageJulie Bouffard
  • Mix sonoreIsabelle Lussier
  • Montage en ligneYvon Robitaille, Karine Gauthier
  • Direction de productionIan Quenneville
  • ProductionIan Oliveri, Ian Quenneville

Produit avec la participation financière de

SODEC Société de développement des entreprises culturelles

Québec Crédit d’impôt cinéma et télévision - Gestion SODEC

Canada Crédit d’impôt pour production cinématographique ou magnétoscopique canadienne

et la collaboration de

Canal Vie

PERSONNAGES PRINCIPAUX

Retour aux productions

François Dewerre

Quand on lui demande pourquoi il veut se faire opérer pour changer de visage, François répond : « J'aimerais que le monde me voit comme moi je me vois, sans handicap, que mon visage soit à la hauteur de mon cœur, de l'image que j'ai réellement. Pas devenir le top modèle de l'heure, juste un gars comme les autres qui peut marcher sans se faire regarder. J'aime encore mieux me faire crier tapette que difforme. »

Coco veut travailler dans le monde de la mode. Il a d’ailleurs tout un style et il se fait remarquer. Bien qu’il se soit forgé une solide carapace au fil des années, il avoue que sa différence est parfois difficile à vivre : « Ça nuit à mon moral parce qu’à tous les jours on me regarde, dans le bus, au centre commercial, dans les bars, partout. Le jugement que portent les autres envers moi, juste par mon physique, commence à m'épuiser et je ne voudrais pas passer ma vie à me battre contre ces regards. J'ai quand même peur, dû a mon handicap, que je ne puisse pas trouver un travail dans le monde de la mode où tu es jugé sans cesse et trouver un copain qui n’aurait pas besoin de mentir en me disant que je suis beau. »

Quand il communique avec nous, Coco envoie parfois des photos d’hommes très beaux à qui il aimerait ressembler. « Je voudrais une mâchoire comme ci, des yeux comme ça... ». Il a 20 ans et ne réalise pas encore l‘effet que ces opérations auront sur sa vie. Car d’après ce qu’on en dit, il peut y avoir un changement extérieur chez une personne, mais fondamentalement, intérieurement, elle ne change pas tant que ça. Il y a donc un duel entre ce qu’ils sont fondamentalement et l’image qu’ils projettent maintenant. Pour en parler, Coco fait la rencontre d’un homme, atteint lui aussi du syndrome de Treacher Collins, et qui a subi le même genre d’opérations que lui. Ensemble, ils discutent des points positifs et négatifs d’un tel changement. Coco sera beau seulement s’il le décide, car ce n’est pas l’apparence qui lui donne sa formidable personnalité. C’est son parcours de combattant.


Dr René Caissie

Le Docteur René Caissie a été formé en chirurgie maxillo-faciale à l'Université Laval à Québec. Au cours de ses études, il a été appelé à parfaire sa formation au Presbytarian Hospital à Manhattan (New York). Il exerce actuellement en cabinet privé et en milieu hospitalier à l'Hôpital Général de Montréal et à l'Hôtel Dieu de St-Jérôme. Il est aux commandes de l’opération de Coco avec le docteur Jacques Goulet.


Carole Dewerre

Carole Dewerre est la sœur aînée de François. Elle travaille comme esthéticienne à Québec. Depuis la naissance de son frère, elle le protège et montre les griffes quand les gens passent des commentaires blessants sur lui. Elle est l’une des personnes qui ont permis à François d’être heureux malgré sa différence. Concernant l’opération de Coco, elle se prononce contre. Elle a peur qu’il perde confiance en lui parce qu’il sera désormais comme tout le monde.


Patricia Dewerre

Patricia Dewerre est la mère de François. Elle l’accompagne à chaque opération importante et se dit très inquiète face à ce qui attend son fils. L’état de François la préoccupe depuis sa naissance. C’est d’ailleurs une des raisons du divorce de Patricia avec le père de François. Elle est d’origine belge et elle est en conflit avec sa mère – qui habite Namur en Belgique – et qui refuse de voir François à cause de sa différence...


Éric Dewerre

Éric Dewerre est le père de François. C’est lui qui a transmis le syndrome à François, sans le savoir bien sûr. Depuis la naissance de Coco, il s’intéresse aux nouvelles technologies médicales et tente de trouver des solutions pour aider son fils. Il est tout-à-fait pour l’opération et encourage son fils à toujours aller de l’avant sans avoir peur du jugement des autres.


Sylvain Bergeron

Sylvain Bergeron est un des anciens patients du docteur Caissie. Il avait une malformation au visage et il a été opéré récemment. Sa vie a radicalement changé. Désespéré, il était au bord du suicide jusqu’à cette intervention qui lui a redonné le goût de vivre. Sa rencontre avec François est déterminante pour le jeune homme, car ils savent, l’un comme l’autre, comment le regard insistant des autres peut être destructeur. 


Anne-Sophie Trottier

Anne-Sophie Trottier est la plus ancienne amie de François. Ils se connaissent depuis l’école primaire. Tout comme Carole, la sœur de Coco, elle monte rapidement aux barricades quand il s’agit de défendre son ami. Étudiante en littérature, elle partage différentes activités culturelles avec lui. Elle répète souvent qu’elle aime François comme il est, mais que s’il veut changer de visage, elle l’appuiera dans sa démarche. 


Cédric Lépine

Cédric Lépine est l’amoureux de François. Il habite Québec et il est étudiant en photographie. Il avoue que François a une « beauté » fascinante et qu’il en est lentement tombé amoureux. Quand ils sont ensemble en public, Cédric doit d’une part afficher son homosexualité et aussi le fait qu’il soit en couple avec une personne différente. C’est un double défi qu’il n’a pas peur de relever. Il aimerait que François ne soit pas trop obnubilé par son syndrome et qu’il n’attende pas après l’opération pour réaliser ses rêves.


La famille Seressia

La famille Seressia de Namur est formée d’Isabelle (la sœur de Patricia), Yves, Loïc et Laura. François est très près de son cousin, sa cousine, sa tante et son oncle. Il est accueilli comme un prince à chaque fois qu’il débarque en Belgique. Isabelle ne tolère pas que sa mère (la grand-mère de Coco) ne veuille toujours pas le voir. Elle compense ce manque d’affection en étant comme une seconde mère pour lui.


Le Syndrome de Treacher Collins

Retour aux productions

Le Syndrome de Treacher Collins

Le Syndrome de Treacher Collins est une maladie héréditaire qui peut entraîner une déficience auditive et des déformations physiques de la tête et du visage. Un défaut génétique du cinquième chromosome est supposé être la cause de ce syndrome. C’est un gène qui affecte le développement facial. Une grande partie des patients souffre également de déficience auditive à cause de certaines anormalités de l’oreille externe ou interne, qui emmène les sons vers le centre nerveux. Les symptômes du syndrome de Treacher Collins sont : perte auditive, oreilles externes absentes ou anormales, sous-développement ou absence d’os au niveau des joues, petites mâchoires, bouche et nez large, défaut de la paupière inférieure, limite du cuir chevelu déplacée au niveau des joues et perforation du palais.

Le syndrome de Treacher Collins est un défaut congénital qui se retrouve chez une personne sur 50 000. Si un des parents est touché par cette maladie, la probabilité que leur enfant naisse avec ce syndrome est de 50%. 

Aussi, à cause du développement anormal des oreilles, des yeux, de la mâchoire et autre, le syndrome peut entraîner de sérieuses complications qui affectent le langage, l’audition, la vision et l’appétit. Cette condition peut être soignée à un certain degré. La chirurgie plastique peut soulager certaines des anormalités physiques. Les appareils auditifs peuvent faciliter une meilleure audition. Dans certains cas, le diagnostic peut être établi avant la naissance lorsque l’échographie montre les courbes caractéristiques des mâchoires des victimes du Syndrome de Treacher Collins.

Sources: Faces - the National Craniofacial Association 
www.faces-cranio.org/Disord/Treacher.htm ; Medline Plus 
www.nlm.nih.gov/medlineplus/ency/article/001659.htm


Note d'intention

Retour aux productions

J’ai rencontré Coco par hasard, par l’entremise d’une amie. Je cherchais depuis 10 ans quelqu’un qui vivait une différence physique avec une certaine aisance. Je ne voulais pas d’un personnage qui vivait reclus, loin des autres et de leur regard, mais bien quelqu’un qui acceptait sa différence. Et je voulais aussi quelqu’un qui envisageait sérieusement l’opération. Avec Coco, j’ai trouvé tout cela et beaucoup plus.

Du plus loin que je me souvienne, je ne suis jamais arrivé à accepter ma gueule. Et quand on est, comme moi, incapable de supporter sa propre image, on en vient à idolâtrer la beauté des autres et à penser qu’elle doit être un baume extraordinaire aux maux de l’existence. Mais au fond, qu’est-ce que la beauté si ce n’est la lumière qui émane de nous et de notre bonheur. Ne plus chercher la perfection dans le regard de l’autre, mais dans l’acceptation de ce que nous sommes, viscéralement. Une fois cette démarche accomplie et les réponses trouvées, il faut envisager l’avenir avec la certitude que quelqu’un, quelque part, saura reconnaître en vous ce que vous avez de plus beau. Une fois acceptée, pourquoi tout de même vouloir tuer notre différence? Pourquoi vouloir se fondre dans la masse des gens ordinaires? Pourquoi un homme comme Coco, qui a une vie sociale active, une vie amoureuse et sexuelle épanouie, pourquoi veut-il tout de même transformer une partie importante de lui-même? Encore aujourd’hui, je ne sais pas si je le crains ou si je l’envie. Et je ne sais toujours pas si j’aurais le courage ou la lâcheté de subir une opération comme la sienne... C’est à cette complexe question que je voulais, par l’entremise de ce film, réussir à trouver une réponse.

 Et vous à sa place, que feriez-vous?

Guy Boutin

Résumé court

Retour aux productions

François Dewerre, que tous ses amis surnomment «Coco», est atteint du syndrome de Treacher Collins. Il a 20 ans, il habite Québec et il rêve d’avoir une vie normale. Pour y arriver, il est bien décidé à subir plusieurs interventions chirurgicales pour changer de visage. Seulement voilà, ses proches ne l’entendent pas de la même manière. «Coco est beau comme ça, pourquoi changer?». S’ensuivent alors une série de rencontres et d’événements qui mettent à rude épreuve les convictions de Coco. Un travail à l’ombre des regards, une grand-mère qui refuse de le voir, les regards persistants des passants, mais aussi un nouvel amoureux, une vie sociale bien remplie et une famille qui l’aime ; à qui veut-il vraiment plaire en changeant de visage ? Le documentaire est à la fois un portrait saisissant sur un jeune homme qui veut être comme tout le monde et une réflexion sur les concepts de laideur et de beauté.